Les  propriétés de la consoude sont connues depuis l'Antiquité . Dioscoride, pharmacologue grec du 1er siècle  décrit la consoude ainsi :
"Il a une tige velue, de deux coudées ou davantage, anguleuse, creuse comme le laiteron (sogkos)...Les racines sont noires à l'extérieur, blanches et gluantes à l'intérieur. Ce sont elles que l'on utilise. Broyées et prises en boisson, elles sont efficaces pour les fractures et les crachements de sang et en application avec des feuilles d’érigéron pour les inflammations, surtout celles qui surviennent à l'anus. Elles cicatrisent les plaies les plus récentes et agglutinent les chairs quand on les fait cuire ensemble."

La consoude  est hémostatique, anti-inflammatoire, astringente, cicatrisante et émolliente et il est recommandé de ne l'utiliser qu'en usage externe.

Utilisation de la consoude

Bien que comestible, on la mange occasionnellement, notamment:

consoude  

  • En salade , utilisez pour cela de très jeunes feuilles coupées finement*.
  • En beignet, comme les fleurs de courgettes, c'est un régal ...
  • les feuilles remplacent aisément l'épinard. Elles sont riches en  protéines et en minéraux.



Mais , elles sont aussi riches en alcaloïdes pyrrolizidiniques  qui sont toxiques pour le foie  à haute dose (On entend par là une consommation quotidienne sur plusieurs semaines)
 
Concernant la présence de vitamine B12 ... les  études sont contradictoires,  il faut  en manger beaucoup  pour  couvrir les AJR  en matière de B12 ..

En agriculture biologique la consoude est un bon engrai , sous forme de purin ou de compost. Et c'est  une très bonne plante melifère, plus qu' appréciée par les bourdons qui percent  un trou  à la base de la corolle pour accéder au  nectar.

Propriétés médicinales

Usage externe :


La consoude, c'est la plante "avec la quelle on soude"

Grâce à sa teneur en allantoïne  la consoude accélère  la formation de nouvelles cellules tant sur la peau  que dans les masses osseuses.

On rapporte des cas de fractures de l'omoplate entièrement consolidées en 3 mois. A titre personnel , j'ai testé  sur une plaie ouverte de la paume nécessitant  plusieurs points de suture, réglé en une semaine. et , voir la vidéo, sur une entorse bénigne ,  avec un résultat  formidable en 3 jours.
D'ailleur , une étude allemande, a montré qu'une  crème à base de consoude  était un peu plus efficace  qu'un gel de Diclofenac ( Voltarène)  pour les traitement d'entorses de la cheville.

Maria Treben   la recommande en usage externe pour les rhumatismes, gonflements d'articulations, luxations, foulures, goutte, meurtrissures, hématomes, fractures, douleurs des moignons d'amputation, douleurs de la nuque, tumeurs variqueuses et déformations des poignets et des chevilles.
Sans vouloir être taquin , Maria Treben vous soignera presque tout avec n'importe quoi , mais  là , elle a vraiment raison. Le champ d'action de la consoude est  vaste.

Appliquée à l'activité  du bushcraft et de la survie en foret cette plante fait partie de la pharmacopée  indispensable des  amateurs d'outdoor : coupures, brûlures, foulures, entorses, crevasses, écorchures , piqûres  font partie de notre quotidien.

Usage interne.

Nous le répétons: doucement sur la consoude en usage interne.
En tisane elle fera merveille  pour les troubles digestifs   et les ulcères gastriques , et Maria Treben la recommande aussi pour les bronchites.
Par contre,  on a constaté  un effet quasi miraculeux de la  tisane de consoude   pour la cicatrisation  des gencives (quand on se fait arracher une dent)  .


Du printemps à l'automne  on utilisera surtout les jeunes feuilles et en cas d'urgence , en hiver, on utilisera  la racine.
La feuille de consoude se sèche tres bien , par contre  se conserve assez mal  au réfrigerateur.

Préparation de la tisane de racines de consoude

Prendre deux cuillères à café de racines de consoude,  coupées menu, et les faire macérer une nuit dans 1/4 litres d'eau. Au matin, réchauffer  légèrement et passer au filtre. Boire par petites gorgées.